Au fil des jours Tissu, Texte ET Prétexte La démarche
Visite d’exposition
Sheila Hicks

Sheila Hicks, « une infatigable Pénélope qui dialogue avec les fibres et les tissus » à la galerie Elbaz, Le Monde de vendredi 26 sept. Après la lecture de cet article dont certains de ces passages m’ont interpellée, je suis allée voir l’exposition hier, mercredi 8 octobre.


Le textile est un langage, des plus complexes…tire cette fibre, lui auraient confirmé ses amis de toujours, le couple Lévi-Strauss, elle se déchire en une ligne extraordinaire avec laquelle il est possible d’écrire, en deux ou trois dimensions. Cette idée d’une ligne dans l’espace habite son imagination et l’entraîne depuis un demi-siècle…. Chaque fibre a une mémoire plus forte que nous. Toucher est essentiel. Toucher, c’est ne pas avoir peur, sentir que cet objet n’est pas autre mais une extension de soi, qu’il appartient à un domaine intime. Tisser c’est donner l’idée d’un échange personnel, intense dans ce monde où seul, « je » et « moi » comptent. C’est comme une conversation, une rivière à traverser en harmonie avec ses flux.

Unknown Data, galerie Frank Elbaz, 66 rue de Turenne, Paris 3. Jusqu’au18 oct.
Tél.01 48 87 50 04

Baôli, Palais de Tokio, 13 ave du président Wilson, Paris 16.
Tél.01 81 97 35 88


GALERIE







1 Message

Ajoutez un commentaire

Rechercher :
10 octobre 2014


 
© 2011 - 2018. Françoise Vallée | Reproduction interdite | Mentions légales | Plan du site
Site conçu par Christian Julia avec SPIP