Au fil des jours Tissu, Texte ET Prétexte La démarche
Accueil du site Au fil des jours Gardens Around The World
Gardens Around The World

L’été dernier j’ai participé à un bel échange créatif avec des artistes afghanes pratiquant la broderie traditionnelle ou des techniques plus récentes. Khaleda a ainsi "rebondi" sur ma proposition...


Préface de l’ouvrage réunissant nos créations

A Laghmani, regroupement de villages de la province afghane de Parwan située au nord de Kaboul, des femmes ont repris depuis 2004 la broderie main. Alors que la broderie était un pilier de la tradition afghane depuis des siècles, celle-ci est en voie de disparition depuis les nombreuses guerres subies par la population de cette région, L’association allemande de Fribourg Deutsch-Afghanische Initiative e.V. (DAI) s’est donné comme but de soutenir les femmes de Laghmani. C’est ainsi que le programme de broderie main a été lancé ; il soutient actuellement 200 femmes en leur achetant leur production, environ 4000 pièces uniques par trimestre. Grâce à la vente en Europe, le programme s’autofinance. Grâce à leur salaire, ces femmes aident de façon conséquente leur famille, certaines ayant acquis une indépendance financière totale. Les visites régulières sur place et le partenariat de longue date sont des aspects majeurs du programme.

Elles inventent elles-mêmes les motifs pour les carrés brodés de 8 x 8 cm. Il s’agit d’une combinaison de motifs traditionnels et contemporains qui retransmettent les impressions de vie dans les villages. La technique la plus répandue est celle de la couchure de Bouchara, Pochtadusi en farsi. Mais certaines brodent aussi la broderie à-jours perse, Tsheshmakdusi ou encore le point de corail, Meradusi.

Le programme de broderie tente de jouer le rôle de pont entre deux cultures. C’est ainsi que les Européens sont invités à prolonger le travail de l’Afghane par leur investissement personnel, par exemple en les intégrant dans des objets textiles. De plus, des concours sont régulièrement proposés en Europe ; les expositions démontrent comment des personnes de cultures différentes tissent un dialogue grâce au langage de l’art textile.

Ce concept va plus loin dans le projet Gardens around the World. Le thème des jardins, avec ses références à l’histoire collective, nous a semblé adapté à cet échange interculturel. Cependant cette fois-ci, nous avons invité les participants à s’investir dans un schéma différent ; une aventure en trois étapes, va et vient entre l’Europe - l’Afghanistan - l’Europe.

Les associations DAI e.V. (D) et Textile-Résonance (F) ont lancé un appel à participation auprès des Européens. Ces derniers étaient invités à proposer des ébauches au format A3, orientées autour de leur vision des jardins. Les Afghanes auraient la possibilité d’y rebondir en les prolongeant de leurs réactions personnelles brodées. Tous les participants avaient carte blanche pour composer selon leur propre style.

En décembre 2015, 70 ébauches en provenance de 11 pays européens furent sélectionnées par un jury. Les propositions étaient fort variées, de quelques traits répartis sur la surface à des compositions réalisées grâce à des processus techniques de peinture et de sérigraphie complexes, tout comme des fonds imposés grâce à des techniques sophistiquées de broderie et de patchwork.

Ces œuvres »en gestation« s’envolèrent en février 2016 pour l’Afghanistan et furent distribuées à 70 brodeuses des villages de Laghmani. L’exercice les confrontait à un processus nouveau au sein de ce programme de broderie : le prolongement d’une composition de provenance et techniques étrangères (et sûrement étranges pour elles). Leurs réponses : des expressions très différentes de conception et d’esthétique du jardin. Alors que certaines brodeuses s’attachaient à obtenir une composition homogène, d’autres proposaient des compléments contrastés.

Au retour en Europe en Juin 2016, les Européens récupérèrent leurs ébauches brodés pour les finaliser selon leur ressenti. Certains prirent la décision de laisser l’ouvrage tel quel, tandis que d’autres complétèrent ici et là, voire « retournèrent » complètement le jardin.

Les résultats très divers de Gardens around the Worid sont présentés dans une exposition itinérante ainsi que dans ce catalogue. Celui-ci met en évidence les étapes du projet, un processus réservant une belle place aux imprévus. Le catalogue vous invite à vous émerveiller de cet échange interculturel.

Pascale Goldenberg
Deutsch-Afghanische Initiative e.V. Allemagne
et Joëlle Jan-Gagneux
Textile-Résonance, France en août 2016.

Mon travail

Celui de Khaleda







Ajoutez un commentaire

Rechercher :
6 janvier 2017


 
© 2011 - 2018. Françoise Vallée | Reproduction interdite | Mentions légales | Plan du site
Site conçu par Christian Julia avec SPIP